Participation luxembourgeoise à la biennale d'architecture de Venise 2018 révélée

G. Lacour (ministère de la Culture), G. Arendt (DP, secrétaire d'État à la Culture),  A. Rumpf (Luca) et F. Hertweck (Uni.lu)
Photo: Trash Picture Company

Le secret est enfin levé, à sept mois du vernissage de la biennale d'architecture 2018 à Venise: pour la première édition du pavillon luxembourgeois à l'Arsenale, Andrea Rumpf, la directrice du Luca (Luxembourg centre for architecture, deuxième à partir de la droite sur la photo) et Florian Hertweck, professeur d'architecture à l'Université du Luxembourg (qui lance cette année son master en architecture, à droite sur la photo), assureront conjointement le commissariat de l'exposition. Ils y travaillent depuis quatre mois, concédaient-ils lundi, le Luca, qui assure la production du pavillon pour le compte de l'État, ayant décidé de ne pas faire d'appel à idées cette fois-ci.

Pourtant, en début du mois seulement, le Premier ministre et ministre de la Culture, Xavier Bettel (DP), avait fait un voyage à Venise pour signer le contrat de bail avec le président de la Fondazione Biennale, Paolo Baratta, pour un espace de 250 mètres carrés à la Sale d'Armi de l'Arsenale. Ce contrat s'étend sur vingt ans et son coût, unique, de 1,2 million d'euros, équivaudrait aux 60 000 euros annuels que le Luxembourg payait en loyer à la Ca' del Duca, insista Guy Arendt, lors d'une conférence de presse lundi matin. Pour une surface d'exposition doublée à 250 mètres carrés, le budget de 240 000 euros actuel pour le contenu sera également revu à la hausse, a promis le secrétaire d'État. pour «dépasser les 300 000 euros». 

Les Irlandaises Yvonne Farrell et Shelley McNamara, commissaires générales de la biennale 2018, ont choisi le thème Free Space pour leur édition, au Luxembourg de s'y intégrer. Florian Hertweck et Andrea Rumpf se sont adjoint une équipe d'experts pour monter le projet grand-ducal Elle se compose de: Alain Guiheux. architecte, Paris; Christine Muller, architecte luxembourgeoise; Anh-Linh Ngo, rédacteur en chef de la revue d'architecture allemande Arch+, Véronique Patteeuw, architecte, Bruxelles; Beatriz Ramo, architecte, Pays-Bas, Nico Steinmetz, architecte, Luxembourg, et président du Luca, et de Frank Vansteenkiste, géographe, responsable de la coordination générale au ministère de l'Aménagement du territoire, Luxembourg. En outre, ils travailleront avec les chercheurs de l'Uni.lu autour des thèmes de l'habitat et de l'utilisation de la ressource rare qu'est le terrain constructible (le prix du pavillon équivaut à la valeur de deux ares de terrain au centre du grand-duché, par exemple). Florian Hertweck promet un pavillon «pointu et sensuel». 

(Pour suivre l'évolution du projet, voir le site du Luca). 

josée hansen
© 2017 d’Lëtzebuerger Land